Avertir le modérateur

12 octobre 2010

Gap : le logo qui a déchaîné les passions

Le dévoilement du nouveau logo Gap a provoqué un tollé général. Au point qu'hier, la marque a officiellement rétabli son ancien logo, à la satisfaction générale.

gap logos.jpg

Premier reproche adressé à la marque : l'abandon du carré bleu marine. Ou plutôt son remplacement par un pâle substitut, ce carré "alibi", affadi, dégradé, décalé censé nous rappeler l'original.

Deuxième reproche : l'adoption, en lieu et place des élégantes capitales Didone, d'un Helvetica des plus banals, simplicité extrême renforcée par le choix du tout bas de casse et du fond blanc qui n'en est pas un.

Bref, c'est la crise. D'identité. Car Gap, c'est quoi ?

Gap = <US> + <sportswear> + <classique> + <pas cher> + <mass market>

En abandonnant son carré bleu marine, Gap s'asseoit sur le <classique>, sur le soupçon de <chic> qui fait que parfois, on peut trouver chez Gap une petite blouse en soie bien coupée.

En adoptant l'Helvetica, Gap s'urbanise et perd le côté «week-end au vert», le côté Abercrombie & Fitch voire Tommy Hilfiger qui était présent à la fois dans le bleu marine et la typo.

Le <sportswear> se trouve renforcé et l'on se rapproche dangereusement des marques d'urban wear, au premier rang desquelles American Apparel qui possède elle aussi, dans son nom même, un très fort signifié <US>. Mais il y a aussi Bench, Desigual, Feiyue ou encore Superdry.

American Apparel logo.png
Superdry logo.png
Bench logo.png
Feiyue logo.png

Desigual logo.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De plus, le côté passe-partout, omniprésent, bon à tout faire de l'Helvetica fait lourdement pencher la balance du côté de la <diffusion de masse>.

Le nouveau logo Gap est déjà nul et non avenu parce qu'il rompt le subtil équilibre entre sportswear et classique, cette sorte de grand écart que Gap a cultivé avec tant de soin parce que oui, c'est ça aussi que «gap» veut dire : le fossé, l'écart, le différentiel.

23 novembre 2007

Requiem pour Isa (suite et fin)

Ce dernier hommage à Isa, le magazine féminin que nous ne lirons plus, concerne  les titres des séries mode, 
avec leur "typo bâton" très efficace. Personnellement, j'adore.

"Nouveau western",  dans Isa n° 90, novembre 2007 :

ec20d2a9c8c42d99ae54f21b689b9a81.jpg

"Robotika",  dans Isa n° 83, avril 2007 :

dc296689379f10c4576209072f574e68.jpg
 
"Pin up",  dans Isa n° 81, février 2007 :
 
b33c36730b568209b7cf917ff8d4b387.jpg

"Save the trees",  dans Isa n° 80, janvier 2007 :
 
f144babab48d9352c7c2233ac8b5730f.jpg
 
"Badaboum",  dans Isa n° 76, septembre 2006 :
 
e20ae20e877e79f4d19000cafc2ca550.jpg
 

 

18 novembre 2007

Requiem pour Isa

Profitons une dernière fois, dans le numéro de décembre, de ces pages typiquement Isa :

Le sommaire  en colonnes (ci-dessous, octobre 2007) :

46b296472dc33217a9c38ed2fe7d812e.jpg

Les ouvertures  façon "une" (ci-dessous, l'ouverture style, mai 2007) :

8b9d55ae431e4cf927547736e13ecd7c.jpg

La rubrique "Il voudrait -  Les caprices de mode des garçons  expliqués aux filles"
(ci-dessous, juillet 2007) :

49307a53762291ce9c6d5ec6f7001dde.jpg

Les séries mode "Reality Show" en début de mag, avec leur  éditing à thème
(ci-dessous, novembre 2007) :

65c3470f879053cc57ba9337009c3343.jpg 

c45bae1d36ce51d2214a6a8b2599ba38.jpg

ccfdd3789fd14caad03956d18d42d5ec.jpg

45db47144e8253ef32ace139f0ee9b23.jpg

Et mai 2007 :

d45469628ebff6c0a03a5612db40784a.jpg
80d51ac84ac8858e16fa9b6e5a0ef51a.jpg
9379b1f255bdd7ddfafc1a0ffa545c3c.jpg

02 novembre 2007

Pop art 00's

La campagne Imagine-R de la RATP (agence H) s'adressait aux jeunes de 12 à 25 ans. Ils se sont reconnus dans les méandres de cette affiche compacte du graphiste Grems aka Supermicro (de son vrai nom Michael Eveno) où se serrent mots et images comme autant de  clins d’œil à leur vie quotidienne.  L’affiche compte une cinquantaine d’expressions réparties en cinq groupes équilibrés : 1) stations de métro de Paris intra-muros. 2) stations de banlieue. 3) vocabulaire des transports urbains. 4) vocabulaire des loisirs. 5) onomatopées et répliques façon bd.

7ab97c3e904f86322311d11865653ff7.jpg

Quant à l’affiche du festival phocéen  Marsatac,  on la doit au Marseillais Cédric Malo aka Tabas.

1792fffeaf195091fcb0200aa031d8cf.jpg

Dans le même esprit mais en version pure fille, cette illustration de Jean-Baptiste Talbourdet
vue dans Jalouse d'octobre 07. Titre du papier :  "La nouvelle modeuse".  What's on a girl's mind...
 
e4e2d1b320ab033e98b40e3858e78f03.jpg

Les travaux de so-me,  directeur artistique du label Ed Banger  à qui l'on doit notamment les lettrages vivants
du clip Dance de Justice :
 
7de389b5e3ef1b990fe4f597a2fec35b.jpg
311e1eec26fc9ca1c3c0a74477148ef2.jpg
 
 
 La campagne de promotion de la ville de  New York,  signée BBH : 
 
da1f22d8187fcac5189953206543f873.jpg07e1176ec6f711dd51e18b6289ac1ccc.jpg
Imagine-R, Marsatac, Jalouse, New York City.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu