Avertir le modérateur

12 octobre 2010

Gap : le logo qui a déchaîné les passions

Le dévoilement du nouveau logo Gap a provoqué un tollé général. Au point qu'hier, la marque a officiellement rétabli son ancien logo, à la satisfaction générale.

gap logos.jpg

Premier reproche adressé à la marque : l'abandon du carré bleu marine. Ou plutôt son remplacement par un pâle substitut, ce carré "alibi", affadi, dégradé, décalé censé nous rappeler l'original.

Deuxième reproche : l'adoption, en lieu et place des élégantes capitales Didone, d'un Helvetica des plus banals, simplicité extrême renforcée par le choix du tout bas de casse et du fond blanc qui n'en est pas un.

Bref, c'est la crise. D'identité. Car Gap, c'est quoi ?

Gap = <US> + <sportswear> + <classique> + <pas cher> + <mass market>

En abandonnant son carré bleu marine, Gap s'asseoit sur le <classique>, sur le soupçon de <chic> qui fait que parfois, on peut trouver chez Gap une petite blouse en soie bien coupée.

En adoptant l'Helvetica, Gap s'urbanise et perd le côté «week-end au vert», le côté Abercrombie & Fitch voire Tommy Hilfiger qui était présent à la fois dans le bleu marine et la typo.

Le <sportswear> se trouve renforcé et l'on se rapproche dangereusement des marques d'urban wear, au premier rang desquelles American Apparel qui possède elle aussi, dans son nom même, un très fort signifié <US>. Mais il y a aussi Bench, Desigual, Feiyue ou encore Superdry.

American Apparel logo.png
Superdry logo.png
Bench logo.png
Feiyue logo.png

Desigual logo.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De plus, le côté passe-partout, omniprésent, bon à tout faire de l'Helvetica fait lourdement pencher la balance du côté de la <diffusion de masse>.

Le nouveau logo Gap est déjà nul et non avenu parce qu'il rompt le subtil équilibre entre sportswear et classique, cette sorte de grand écart que Gap a cultivé avec tant de soin parce que oui, c'est ça aussi que «gap» veut dire : le fossé, l'écart, le différentiel.

12 novembre 2007

No logo, no model, no product, no image

Pour contrer l’overdose d’images, l’overdose de messages, la sobriété peut adopter diverses formes. L’absence
de mannequin et de toute mise en scène dans une pub de prêt-à-porter, vous trouvez ça étrange ? À la place
du mannequin, je peux faire figurer un oiseau. En guise de mise en scène, je peux me contenter d’un simple produit.
Et que dites-vous si je remplace l’oiseau par un objet, et  le produit par un aplat de couleur ?  Je peux aussi faire
un mix de tous ces “no”. Le comble du no-no ? La pub “tout typo”: pas de photo, pas de mannequin, pas de produit.
Less is more…
Aridza Bross, Comme des garçons, Kulte, Von Dutch, Pataugas, Irie.

4db2567f6f1eefba0ddceb62c95ad05f.jpg

cf11bb70f6406553c13e56b4760db4b3.jpg

ad546ad655d55109925d44ca5fc6a71b.jpg

bbce835b1b8e9c658735927a2ab4379f.jpg

dfcb9cceaff2cb766e570ad6457c9e06.jpg

36c49a2858026f3388332a2e4a04179f.jpg
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu